Autour de l’exposition “Trà mare è monti – Architettura è patrimoniu”

En collaboration avec le FRAC CORSICA de la Collectivité de Corse

Avril 2022 – Mars 2023

Le FRAC Corsica s’associe à l’exposition du Musée de la Corse en présentant deux œuvres de sa collection :

  • Chimère, 1er septembre 1995 (1998-2004) de Jean-Luc Moulène
  • In Our Real Life (2018-2021) de Jason Hendrik Hansma.

Si la photographie et la vidéo partagent une même approche documentaire, les deux créations offrent un contraste saisissant entre l’immobilité calme de la première et le mouvement rageur de la seconde. Dans les deux cas, les artistes se focalisent sur les relations entre l’espace urbain et la nature.

Jean-Luc Moulène s’intéresse à un paysage complexe, qui associe un site ancien où trône une chapelle, à un bâtiment sans qualité, occupé par une clinique vétérinaire. Mais ce sont surtout les cyprès qui captent l’attention, comme une réminiscence lointaine du tableau symbolique d’Arnold Böcklin, L’Ile des morts (1880-1886).

Jason Hendrik Hansma récupère des séquences de vidéo amateur sur internet qui captent des vagues frappant des architectures situées sur les rivages du monde entier. Ainsi, ce montage enregistre l’accroissement des phénomènes météorologiques extrêmes et la montée du niveau des mers en lien avec le réchauffement climatique. La musique obsessionnelle de Kelman Duran accentue la sidération émotionnelle et vient brouiller la ligne de partage entre la réalité et une forme d’addiction aux images à laquelle nous sommes déjà trop habitués.

Le titre de la photographie de Jean-Luc Moulène participe alors à nous projeter dans un univers incertain où le spectre de la fiction est toujours présent, comme si nous étions dans l’incapacité de nous réveiller. 

© Jean-Luc Moulène, Chimère, 1er septembre 1995 (1998-2004) /Photographie Jean-André Bertozzi / ADAGP, Paris 2022 / Collection FRAC CORSICA

FRAC CORSICA

Infos pratiques

Vous pourriez également apprécier

Les ateliers