U Museu di a Corsica da scopre

Le Musée

Le Musée de la Corse a ouvert ses portes en juin 1997 afin d’accueillir le fonds d’ethnographie collecté par le Père Louis Doazan, missionné par le musée national des Arts et Traditions populaires. Ce musée de société offre aux publics un espace propice à la découverte d’une culture et de son territoire.

Hè di ghjugnu 1997 ch’ellu apria e so porte u Museu di a Corsica per accoglie u fondu etnugraficu racoltu da u Patre Louis Doazan, à chì u museu naziunale di l’Arte è Tradizione pupulare n’avia datu missione. L’architettu Andrea Bruno, spertu pressu à l’UNESCO è spezialistu di u ristoru di l’edifizii anziani, di stu locu n’hà fattu un autenticu museu di situ. In core à a citatella classificata Munimentu storicu, assucendu u rinnovu di un edifiziu neuclassicu à una custruzzione cuntempurania, offre à ogni publicu un spaziu adattu da fà scopre una cultura in leia cù u so territoriu.

Le site

Le Musée de la Corse est inséré au cœur de la célèbre citadelle de Corti construite entre le XVe et le XVIIIe siècle et classée monument historique. L’architecte Andrea Bruno, expert auprès de l’UNESCO et spécialiste de la réhabilitation des bâtiments anciens, a fait de ce lieu un véritable musée de site mêlant rénovation d’un édifice néo-classique et construction contemporaine.

Les espaces de visite

Sa muséographie repose sur l’articulation de deux galeries permanentes et d’espaces d’expositions temporaires. La galerie Doazan met en lumière le regard porté sur la Corse rurale traditionnelle par les voyageurs et les ethnologues au fil des siècles. La galerie du « musée en train de se faire » est consacrée aux problématiques de l’anthropologie actuelle. Ce musée de société et sa programmation culturelle offre ainsi une diversité de points de vue qui accompagnent le visiteur afin qu’il puisse construire son propre regard sur la Corse.

Galerie Doazan

La galerie Doazan

La découverte de la Corse, l’invention du patrimoine insulaire, le pastoralisme y sont étudiés et mis en valeur. Trois mille objets de la Corse traditionnelle ont ainsi été réunis par le père Louis Doazan, un des pionniers de l’ethnographie corse.

La galerie du « Musée en train de se faire »

Le Musée s’intéresse à la Corse d’aujourd’hui, à ses aspects sociaux, économiques et culturels. Les tentatives d’industrialisation, le développement du tourisme et la quête identitaire des Corses en sont les thèmes essentiels.

La Corse traditionnelle et corse industrielle
IMG_0335

L’espace d’expositions temporaires

Chaque année, une nouvelle exposition temporaire et ses contrepoints, ainsi qu’un espace pédagogique dédié au jeune public, viennent compléter le parcours permanent. Elle est accompagnée d’un catalogue richement illustré et offrant des articles de scientifiques reconnus sur le sujet traité.

La caserne Serrurier

La caserne Serrurier qui abrite le musée de la Corse a été construite de 1853 à 1887.
Elle occupe une partie de l’ancien site de Castellacce, un des trois quartiers de la ville au XVIIIe siècle, dont les dernières maisons sont rasées par l’armée en 1843 pour des raisons liées à la sécurité militaire. L’armée décide alors d’y installer un hôpital militaire dont les travaux s’achèvent en 1853. En 1856, le bâtiment est transformé en centre de détention pour prisonniers politiques puis en caserne ; c’est là qu’il prend le nom de Serrurier. Il a ensuite été occupé par la Légion étrangère de 1952 à 1963. C’est dans ce lieu que sont présentées sur deux niveaux les collections permanentes du musée.

Le projet architectural

Un concours international d’architecture

Le musée de la Corse tente l’expérience d’une muséographie nouvelle à l’intérieur d’une enceinte historique : la citadelle de Corte. 

En 1990 la Région de Corse a voulu doter l’île d’une nouvelle structure culturelle de haut niveau. Pour cela, et avec l’aide de la Direction des musées de France et de la CEE, elle a lancé un concours international d’architecture destiné à sélectionner un équipement muséographique de qualité.

Andréa Bruno, lauréat du concours.

Architecte international, spécialiste de la réhabilitation de bâtiments anciens (célèbre pour ses ajouts contemporains), expert auprès de l’UNESCO, a signé des réalisations prestigieuses en Europe.

La force majeure du travail d’Andrea Bruno c’est d’abord de ne rien rajouter à l’édifice qui ne soit motivé par la structure même de l’existant. Pour preuve, ces larges baies cintrées qu’il ouvre dans la façade principale de l’ex-caserne Serrurier, et qui ne sont que la mise en évidence de la réelle structure architectonique (une enfilade de berceaux transversaux) du bâtiment. Ce travail en profondeur, non seulement révèle la construction, mais donne aussi une cohérence aux fonctions passées et à venir du site. Ce qui n’était qu’austérité d’un édifice néo-classique tardif devient un refus absolu du décor qui détournerait le musée de sa fonction primordiale : donner à voir, et par-delà faire comprendre. Cet axiome initial, Andréa Bruno le décline d’une infinité de façons : parcours extrêmement divers dans un espace pourtant contraignant, ampleur de l’accueil, flexibilité des espaces d’exposition et rythme souligné des salles du bâtiment central. Il travaille la variété des lumières, des points de vue, des circulations de ces lieux rigides et anguleux avec la même maîtrise et le même bonheur qu’il a montré sans ses rénovations d’édifices baroques. Un grand architecte pour un site exceptionnel.

Infurmazione pratiche

Infos
pratiques

Horaires

Du 01/11 au 31/03 : Tous les jours sauf dimanches, lundis, fériés et 24 décembre. De 10 h à 17 h
Du 01/04 au 21/06 : Tous les jours sauf lundis et 1er mai. De 10 h à 18 h
Du 22/06 au 20/09 : Tous les jours. De 10 h à 19 h
Du 21/09 au 31/10 : Tous les jours sauf le lundi. De 10 h à 18 h
Fermeture annuelle du 31 décembre au 14 janvier inclus.

Contact

Tel. + 33 (0)4 95 45 25 45
E-mail : museudiacorsica@isula.corsica

visite

Pour un plus grand confort de visite et une meilleure répartition des groupes sur l’ensemble de la journée, la visite accompagnée se fait uniquement sur réservation. Visite en langue corse sur demande.

Tarifs

Tarif général : 5,50 €
Tarif réduit sans expositions temporaires : 4,00 €
Tarif réduit : 3 € (seniors, étudiants, groupes (min.10 pers), enfants et jeunes adultes de 10 à 25 ans)
Audio guide : +2,00 €