Une huile sur toile de Canniccioni

Léon-Charles Canniccioni (1879-1957) : Paysans et leurs mules dans un paysage corse.

Léon-Charles Canniccioni est né à Ajaccio le 30 avril 1879. Originaire de Moltifau par son père Xavier, (berger et hommes de lettres autodidacte) il grandit à Paris où sa famille s’est installée en 1880.

En 1893, il entre à l’école des Arts décoratifs puis devient élève à  l’Ecole nationale des Beaux-Arts dans l’atelier libre de Jean-Léon Gérôme, un des premiers orientalistes et dans celui de Gabriel Ferrier, peintre de genre et portraitiste. Ils auront l’un et l’autre une grande influence sur son style. C’est avec Gabriel Ferrier qu’il réalisera La présentation de Jésus au temple pour l’église de Moltifau.

Il reçoit de nombreuses distinctions au cours de sa carrière : pour La douleur d’Orphée il obtient une médaille d’or de deuxième classe au Salon de 1909, sa toile Femmes corses à la fontaine, obtient la médaille d’or au Salon de 1924 et Un bouvier corse le prix Rosa Bonheur en 1925.

Ses œuvres sont conservées dans des collections nationales en France et à l’étranger. Si, parmi ses nombreux voyages, l’Afrique du nord est une de ses destinations préférées, la Corse lui est toujours très chère. Il s’y rend fréquemment et ses peintures témoignent de l’intérêt qu’il porte aux fêtes et traditions religieuses, aux paysages de la Corse rurale et aux scènes de genre. Le museu di a Corsica conserve déjà dans ses collections six peintures dont  La fête du vin ,  Les vendanges corses ,  Les femmes à la fontaine , un dessin  Le passage de la procession , l’affiche du Circuit automobile de la Corse  (réalisée pour le premier rallye de Corse en 1921) et la très grande toile de  La vocératrice , dépôt du FNAC, qui est exposée dans la salle consacrée aux confréries insulaires.

Cette acquisition vient enrichir le fonds de ce grand peintre de la Corse.

Découvrez les objets des mois précédents