Aigle pygargue naturalisé

Le pygargue à queue blanche (ou grand aigle de mer) est un rapace migrateur de grande envergure de la famille des Accipitridés lié au milieu aquatique d’Europe. En vol on le reconnaît à ses larges ailes rectangulaires, à sa courte queue blanche cunéiforme et à son gros bec jaune. Il se nourrit surtout de poissons en rasant la surface ou immobile en pataugeant dans une eau peu profonde et il peut attaquer les oiseaux aquatiques. Il mange également des mammifères comme des campagnols ou des renards et est aussi un charognard.
Il a disparu de la plupart des régions méridionales d’Europe depuis le milieu du XXe siècle, en particulier de Corse et de Sardaigne en raison de l’intensification de l’exploitation forestière, de la chasse et de la pollution.


Sa présence en Corse est ancienne puisqu’elle est attestée dans des dépôts datant du Pléistocène. Depuis les années 1980 ses effectifs sont repartis à la hausse en Europe du nord, dans quelques régions de France sauf dans les pays du pourtour méditerranéen. Quelques pygargues isolés ont même été observés en Corse en 2000 et 2009.

Ce spécimen naturalisé conservé par le Musée de la Corse a été offert en 2011 par le fils d’un employé du centre pénitentiaire de Casabianda. Le rapace avait été tué accidentellement sur le domaine lors d’une battue en septembre 1948.
Les pygargues naturalisés originaires de Corse sont absents des grands Museums d’histoire naturelle aussi la présence de ce spécimen dans les collections du Musée est importante pour la conservation du patrimoine ornithologique de Corse.
Après une restauration le pygargue à queue blanche a été présenté en 2015 au public dans l’exposition temporaire Île(s).

Aigle pygargue naturalisé
1950
209 x 157 x 112 cm
Inv. 2012.8.1
© CdC, musée de la Corse/DR

Découvrez les objets des mois précédents

ENFUMOIR  / FUMAROLU

Dans la gamme des productions insulaires en terre argileuse et amiante, on remarque un objet devenu rare : l’enfumoir à abeilles (fumarolu, fumaghjola, affumicatoghju).