La fontaine des quatre canons à Corti (1769-1778)

Huile sur toile de Pierre Bach (1906-1971) peinte vers 1935
Acquisition 2019 – Inv : 2019.6.1

La fontaine militaire des quatre canons, un des symboles de Corti !

La fontaine des quatre canons est destinée, à l’origine, à pourvoir aux besoins en eau de la garnison. Sa construction au cœur de la ville de Corti débute en 1769 en même temps que la citadelle. Sa réalisation est interrompue faute d’argent et elle ne sera achevée qu’en 1778.

Elle distribue 950 litres d’eau par minute en été et plus de 1200 litres en hiver, ce qui est excédentaire au regard des besoins de la garnison. Mais, ce surdimensionnement est ici réfléchi et stratégique : il s’agit pour les militaires de se faire apprécier par la population en lui donnant libre accès à la fontaine. Cinq prises d’eau pour arroser les jardins sont accordées par l’autorité militaire puis onze par la municipalité tout au long du canal d’adduction. Sans compter les prises illicites…

Elle est devenue aux termes de nombreux conflits un édifice public au bénéfice de la population locale pour les besoins en eau potable.

Inchangée dans son architecture depuis sa création, la fontaine militaire est au même titre que les casernes Serrurier et Padoue ou le « Castellu » un témoin de Corti, ville de garnison.

La Citadelle – Musée de la Corse (museudiacorsica.corsica)


Découvrez les objets des mois précédents

ENFUMOIR  / FUMAROLU

Dans la gamme des productions insulaires en terre argileuse et amiante, on remarque un objet devenu rare : l’enfumoir à abeilles (fumarolu, fumaghjola, affumicatoghju).

Carcan (forca, croce, catena)

Pour empêcher le porc domestique de franchir une haie ou de faire un trou dans une clôture, on a utilisé une entrave de forme triangulaire dite « carcan », sorte de collier de bois placé autour du cou de l’animal.