Film documentaire

Tout s’accélère, Gilles Vernet 

Vendredi 24 mai 2019 à 14h00 – Cinéma Alba

Projection à destination des scolaires

Cycle Le temps et le rapport au temps : film documentaire

Tout s’accélère, Gilles Vernet (2016) – 1h23

Ancien trader, Gilles Vernet a travaillé dans les années 90 dans les plus grandes banques internationales. Vivant à un rythme frénétique, il quitte la finance en 2001 et se lance dans une carrière d’instituteur.

Passionné de longue date par la question du temps et du développement exponentiel de la modernité, il partage ses interrogations avec ses élèves. Sidéré par la justesse de leurs réflexions, il décide de filmer cette classe multiculturelle, symbole de l’école républicaine, qui livre une image optimiste inattendue.

Rencontre-débat en présence du réalisateur.

Ciculu u tempu è u raportu cù u tempu : filmu ducumentale

Tout s’accélère, Gilles Vernet (2016) – 1 ore è 23

Anzianu operatore in borsa, Gilles Vernet hà travagliatu in l’anni 90 in e banche internaziunale più maiò. Lascia u so ritimu di vita franeticu è a finanza in u 2001 pè una carriera di stitutore. Presu di passione da un bellu pezzu pè a questione di u tempu è di u sviluppu sfrenatu di a mudernità, sparte e so interrugazione cù i so sculari. Hè cusì stunatu da a ghjustezza di e so riflessione ch’ellu mette à filmà issa scola multiculturale, simbulu di a scola ripublicana, chì palesa una fiura ottimista inaspittata. 

Scontru è dibattitu in prisenza di u rializatore.

Contacts / Informations :

Secteur médiation culturelle du musée de la Corse
Tel.: 04 95 45 26 01 / nathalie.ferrari@isula.corsica
Tel.: 04 95 45 45 26 04 / damien.delgrossi@isula.corsica

Partager l'article

Vous pourriez également apprécier

Nozze in Mediterraniu

“A Cisterna”, salle d’exposition dans la Caserne Padoue – Accès par les jardins du Frac-Corsica.

Exposition photographique du 18 mai au 31 octobre 2024.

Nuit européenne des musées 2024

Notte europea di i musei.
Samedi 18 mai 2024.

Entrée libre de 15h00 à Minuit
CONCERT « Canti di u Mediterraniu » par Lea Antona trio à 21h00