Reliques industrielles

Photographies de Tomas Heuer

A travers un choix de 30 photographies prises sur différentes friches industrielles corses, Tomas Heuer montre l’action du temps sur les réalisations humaines.

Tomas Heuer a été missionné, par le musée de la Corse et la Direction du patrimoine, pour réaliser plusieurs campagnes photographiques sur plus de quarante sites industriels de Corse. L’objectif premier était de rendre compte à travers le regard particulier d’un photographe des empreintes laissées dans le paysage par les friches industrielles.

Sa vision s’est organisée autour du triple aspect alchimique de l’activité industrielle : création par la nature de la matière première, transformation par l’homme des éléments fondamentaux, mutation des sites et des matières par le temps.

Les sites photographiés comme Canari, Matra, Barchetta, Ghisoni ou Luri,… sont aussi les témoins de réalisations humaines à la mesure de la croyance en l’avenir et des rêves des hommes qui les ont fait naître.

L’architecture industrielle raconte ce culte et se présente comme un art religieux brut : usine-église, minaret-cheminée, poulie-gargouille, etc…

L’esprit des lieux et la force qui émanent de ces reliques industrielles sont mis en évidence par les prises de vue de Tomas Heuer . La matière, l’homme et la nature dessinent des paysages étonnamment beaux, mais parfois aussi, absurdes et terribles.

Infos pratiques

Vous pourriez également apprécier

DONNE DI CORSICA

Les musées de la Collectivité de Corse proposent pour 2024-2025 une thématique commune d’expositions temporaires « Donne di Corsica ».

Si la carte m’était contée

Autour de l’exposition “Cartografia, la Corse en cartes 1520-1900”

Exposition destinée au jeune public (6-11 ans).

Un espace interactif et ludique pour découvrir la cartographie dans toutes ses dimensions.

Les ateliers