Cantu in Paghjella

Vendredi 23 septembre 2016

Patrimoine culturel immatériel (PCI) et nouvelles technologies : Cantu in paghjella dans le projet i‐treasures. 

Présentation de la plateforme pédagogique et des travaux scientifiques réalisés sur la préservation des chants traditionnels, en particulier le cantu in paghjella dans le cadre du projet européen sur le patrimoine culturel immatériel i‐treasure.

CONFÉRENCES

• Le consortium européen et ses approches de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI). Comment les nouvelles technologies peuvent participer à la transmission, l’éducation, l’apprentissage et la recherche. 

Martine Adda‐Decker, Directeur de recherches CNRS‐ Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université SorbonneNouvelle Paris 3

Lise Crevier‐Buchman, Chargée de recherches CNRS ‐ Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université SorbonneNouvelle Paris 3

• Définir les patrimoines culturels immatériels (PCI) et pourquoi faut‐il les sauvegarder. Compréhension du rôle de l’UNESCO, ses définitions et ses identifications de PCI au plan local, national et international. PCI en Corse et place du chant dans le PCI.

Catherine Herrgott, Anthropologue ‐ Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.

• L’aspect “Ethique” de la sauvegarde, sa définition et le choix des “objets” à sauvegarder. Les collectages sonores historiques de chants traditionnels (Corse, Bretagne…). Les politiques culturelles de conservation des archives sonores et leur accès.

Marie‐Barbara le Gonidec, Ingénieur d’Etudes du Ministère de la Culture, membre du iiAC/LAHIC, SAHIEF, E.H.E.S.S, Paris

• Particularités du cantu in paghjella et la complexité de sa capture (polyphonie, ornementation, enregistrements multi capteurs…).

Claire Pillot‐Loiseau, Maitre de Conférences, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Catherine Herrgott, Anthropologue, Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

• Cantu in paghjella : de la polyphonie traditionnelle au PCI

Catherine Herrgott, Anthropologue ‐ Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, animé vocalement par les chanteurs de Tagliu‐Isulaccia.

DÉMONSTRATION

Description du système d’acquisition multi capteur, présentation du casque léger (film vidéo).

Clémence Leboullenger, Ingénieur CNRS, UPMC Université Pierre et Marie Curie, ParisGrégoire Bachman, Ingénieur CNRS, Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

Description du plan pédagogique, des cours et des jeux d’apprentissages.

Grégoire Bachman, Ingénieur CNRS, Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3Clémence Leboullenger, Ingénieur CNRS, UPMC Université Pierre et Marie Curie, Paris

En partenariat avec : 
Laboratoire de Phonétique et Phonologie, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3;
Université Pierre et Marie Curie, Paris;
Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain iiAC/LAHIC, Paris;
Université Paris 1 Panthéon‐Sorbonne – SAHIEF, Paris;
École des hautes études en sciences sociales – EHESS, Paris.

CONCERT

A Canturia di Tagliu‐Isulaccia

Depuis plusieurs années, des chanteurs du groupe A Canturia di Tagliu‐Isulaccia ont décidé de faire vivre le répertoire vocal de leur village et de transmettre aux plus jeunes le versu si particulier de Tagliu. Ils ont aussi à coeur de faire connaître et de diffuser ce répertoire si particulier et si riche, qu’il soit sacré ou profane, en particulier les paghjelle, terzetti et madricale.

Partager l'article

Vous pourriez également apprécier

Nozze in Mediterraniu

“A Cisterna”, salle d’exposition dans la Caserne Padoue – Accès par les jardins du Frac-Corsica.

Exposition photographique du 18 mai au 31 octobre 2024.

Nuit européenne des musées 2024

Notte europea di i musei.
Samedi 18 mai 2024.

Entrée libre de 15h00 à Minuit
CONCERT « Canti di u Mediterraniu » par Lea Antona trio à 21h00