L’urganettu – L’accordéon diatonique

L’accordéon est un aérophone qui fait partie de la famille des instruments à anches libres métalliques. Son apparition en Europe se situe entre 1829 et 1863 ; elle fut principalement due à Cyrill Démian en 1829, à Charles Weathstone en 1844, puis à Paolo Soprani en 1863.

En Corse, l’accordéon fut apporté, vraisemblablement, de France, d’Italie ou d’Allemagne, plus précisément par des ouvriers journaliers italiens ou des soldats attachés à une garnison en Corse. Tout en se fondant à celles des musiques de tradition orale locale, de nouvelles mélodies venant d’Italie apparurent, sous forme de polkas, de mazurkas, de quadrilles, de valses et de scottishs entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle.

Cet accordéon diatonique a été réalisé par la maison « Paolo Soprani e figli », basée à Castelfidardo (Italie). Il présente un placage de palissandre et une bordure en noyer marqueté, le support de touches étant en hêtre. Il est doté de vingt et un boutons de jeu et de 8 boutons d’accords en nacre naturelle. Cet instrument d’accompagnement présente de fortes traces d’usure dues à un jeu intensif.

Paolo Soprani
Accordéon diatonique – urganettu
Castelfidardo, Ier quart XXe siècle
Bois, métal, cuir, carton, nacre
Inv. 2000.1.2
© CdC, musée de la Corse/Cl. P.Pierangeli

Découvrez les objets des mois précédents